« Je suis arrivée ici en janvier 2004 pour prendre la suite de Michèle Perbet, première directrice, qui a accompagné la création du Foyer Espoir », rappelle Sylvie Gandelot-Mila. « J'ai travaillé six mois en binôme avec elle avant de prendre la direction en décembre 2004. »

Durant ses quatorze années à Forbach, Sylvie Gandelot-Mila a tenu bon les rênes de l'association. Contre vents et marées. « On a été deux fois en cessation d'activités, cela a été souvent compliqué mais on a tenu », dit-elle, heureuse de la fusion avec le CMSEA (comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes), intervenue en janvier 2015. Un rapprochement nécessaire qui a ouvert de nouvelles perspectives au CHRS. « Nous sommes restés les mêmes malgré tout. Désormais Espoir évolue à l'intérieur d'un ensemble vaste, mais ses valeurs restent les mêmes. »

Une équipe de 37 salariés

Aujourd'hui, Espoir c'est à la fois le CHRS de Forbach, avec ses 69 places d'hébergement mais aussi des actions périphériques : des ateliers de réinsertion, la prévention des violences conjugales et le service d'accompagnement social lié au logement. Cela représente une équipe de 37 salariés.

Sylvie Gandelot-Mila quitte Forbach pour Metz, où elle devient directrice du SEMN. « Je gère toutes les équipes de prévention spécialisée du CMSEA. »

Sa remplaçante a pris ses fonctions de directrice début novembre. « Mais elle avait déjà été recrutée comme adjointe en avril 2017 dans la perspective de reprendre mon poste. »

Licenciée en Sciences sociales, Lydie Mangoust a commencé sa carrière dans le secteur sanitaire. Elle a travaillé en tant que responsable de service, en charge plus particulièrement de la qualité, de la gestion des risques et des relations avec les usagers, dans deux hôpitaux psychiatriques, dans les Vosges et en Meurthe-et-Moselle. « Durant ces années, j'ai acquis deux autres diplômes en master de management de la qualité, l'environnement et la sécurité et enfin le certificat d'aptitude aux fonctions de chef d'établissement. Ce qui m'a permis d'exercer en tant que directrice de structures dans le milieu du handicap », détaille la nouvelle responsable du CHRS Espoir-CMSEA. Auparavant, Lydie Mangoust a dirigé durant plus de deux ans le foyer les Apogées de Forbach.

Des projets innovants

« Être une entité du CMSEA donne une dynamique et permet au dispositif Espoir de porter différents projets plus qu'innovants », constatent les deux femmes. Parmi ses projets : « L'ouverture dans les jours prochains d'un centre d'hébergement d'urgence pour demandeurs d'asile sur Phalsbourg. Nous travaillons également sur la création d'une pension de famille à Stiring-Wendel. On n'est plus sur une petite association qui accueillait uniquement les femmes battues. On est sur une grande entité qui répond à un large besoin, avec des dimensions transversales. »
Photo : JB Le Républicain Lorrain
Article du Républicain Lorrain paru le 16/01/2018