Inclusion sociale

L’addiction se joue et se comprend différemment

L’addiction se joue et se comprend différemment

05 Janvier 2018
 
Les élèves de seconde du lycée Charles-Hermite ont vécu un temps fort sur les addictions aux produits illicites. Retour sur une expérience théâtrale et des échanges en groupes.
Dans le cadre du CESC (Comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté), les sept classes de seconde du lycée Charles-Hermite ont bénéficié d'une sensibilisation aux problèmes d'addictions (alcool, drogues…) et aux conduites à risque. L'opération s'est déroulée dans la salle de spectacle de la Délivrance des Salines royales, mise à disposition gracieusement par la municipalité.
• Jeu de rôle constructif
Dans un premier temps, une courte pièce de théâtre a été présentée au public par la compagnie Les Bestioles, avec trois comédiens, un technicien "décors, lumières et musique" et un animateur, éducateur du service En amont du CMSEA (Comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes).
Puis, les spectateurs ont été invités par le « joker » (le médiateur entre le public et le thème abordé, NDLR) à prendre la parole pour arrêter la pièce dès qu'ils considéraient qu'ils auraient réagi de façon différente. Le débat lancé, chacun a été amené à argumenter sa position. Le spectateur, alors convié, est monté sur scène pour remplacer un comédien et jouer sa propre réaction face à la situation proposée.
Le fait de monter sur scène et d'improviser avec les comédiens montre à quel point il est parfois facile d'émettre une idée, un jugement, mais que, dans la réalité, plongé dans la même situation, il est parfois moins simple de trouver les mots, les arguments, et de s'opposer aux autres. La pièce s'est poursuivie jusqu'à la prochaine interruption demandée par le public.
Cette partie de la séance a permis de rappeler la loi, de faire passer des informations d'ordre médical ou scientifique. Surtout, ce jeu de rôle a permis d'engager un débat, une réflexion, et de faire prendre conscience à tous que chacun peut se positionner pour devenir responsable de sa vie, et être aidé en cas de besoin. Et ce, quel que soit son âge ou sa situation.
Un des points d'honneur de la compagnie Les Bestioles et du service En Amont est de ne pas juger la parole d'autrui et d'aider les spectateurs à construire un argumentaire, à se questionner sur les thèmes abordés par la pièce.
Dans un second temps, les élèves ont été revus en petit groupe par deux éducateurs du CMSEA pour faire un débriefing sur leur ressenti et vérifier ce qui a été compris et/ou mériterait d'être clarifié. Les groupes ont permis également une discussion plus ciblée sur les risques liés aux problèmes d'addictions, leurs effets, les motivations…
Ces actions ont pu se mettre en place grâce au financement de l'ARS, de la Région Grand Est et de l'établissement scolaire.

Article du Républicain Lorrain paru le 26/12/2017

Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ