Inclusion sociale

Moi(s) sans tabac

Moi(s) sans tabac

19 Décembre 2017
Sous l'impulsion du CSAPA-CAARUD les Wads, le CMSEA s'est résolument engagé dans la campagne nationale Moi(s) sans Tabac.Tout au long du mois de novembre, un programme ambitieux a ainsi été proposé pour sensibiliser le grand public conférences, stands, animations, journées d'informations...

Tête à tête avec une professionnelle du CSAPA-CAARUD les Wads
Cathie AVEAUX, Educatrice Spécialisée
 
 

Le CSAPA-CAARUD se mobilise une nouvelle fois sur l'opération Mois sans tabac, qu'elles sont les motivations ?
Le CSAPA-CAARUD se doit de se mobiliser sur cette opération car le tabac est la première cause de mortalité évitable : 78 000 personnes décèdent chaque année en France du fait de leur consommation de tabac. Le taux de prévalence du tabagisme en Lorraine et en Moselle est plus élevé que dans le reste de la France. Il est donc important de nous mobiliser, pour les usagers de nos services, mais aussi pour ceux qui n'ont pas encore franchi nos portes. C'est pour cela que nous avons développé des actions sur le territoire de la Moselle et notamment dans les zones sur lesquelles il n'y avait eu que très peu d'action en 2016 dans le cadre de Mois Sans Tabac.


Quels sont les éléments de la campagne Moi(s) sans tabac en 2017 ?
L'opération Mois sans Tabac est un défi collectif, qui consiste à inciter et accompagner, via des actions de communication et de prévention de proximité, tous les fumeurs dans une démarche d'arrêt du tabac.
Santé Publique France assure le pilotage de la campagne au niveau national, les ARS prenant le relais en région, aidés d'Ambassadeurs.
Différentes sessions de formation/sensibilisation ont été mises en oeuvre pour les professionnels, et des outils ont été mis à disposition des organismes qui souhaitaient s'impliquer dans des actions : affiches, flyers, oriflammes, kits, clips vidéo et audio… Un accent a été particulièrement porté cette année sur l'idée de défi collectif.
Le site « tabac info-service » est promoteur de la campagne, ainsi que son application sur mobile. Il est par ailleurs proposé aux  personnes volontaires de rejoindre des groupes de soutien via les réseaux sociaux.
Enfin à Metz, ainsi que dans 12 autres villes de France sur d'autres dates, se tiendra le 21 novembre la « FanZone Mois Sans Tabac » (place de la Comédie, de 9h à 19h30), qui poursuit les objectifs suivants : informer sur moi(s) sans tabac, préparer psychologiquement les fumeurs à l'arrêt grâce à des spécialistes et soutenir la motivation des futurs ex-fumeurs par des expériences positives. Des intervenants des Wads y seront présents !


Quel soutien peut-il apporter ?
Au sein du Service d'Accueil et de Soins des Wads, à Metz ou à Forbach, l'accompagnement est animé par une équipe pluridisciplinaire, qui y assure le suivi médical, psychologique et socio-éducatif des usagers. Les prises en charge, fondées sur le volontariat, sont strictement individuelles et adaptées à chaque situation particulière. Un premier accueil sans rendez-vous est possible en se présentant au centre pendant les heures de permanences. Sinon, un rendez-vous peut être pris par simple appel téléphonique.
Les possibilités d'intervention et d'accompagnement sont multiples : l'accompagnement de sevrage et de prévention de la rechute, le traitement de substitution, la consultation médicale…
Pour plus d'informations ou pour prendre rdv : un numéro unique : 03 87 74 41 58.

 
Quelles actions sont mises en place dans le cadre du sevrage tabagique ?
En fonction de la situation de la personne et de son projet, différentes options peuvent être envisagées dans l'accompagnement, allant de la prescription de substitut nicotinique à de l'hypnose, en passant par un soutien individuel, un suivi psychologique…
Les « outils d'accompagnement » sont réfléchis avec la personne référente au sein de l'équipe éducative.


Pourquoi dit-on qu'un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d'arrêter de fumer définitivement ?
L'opération Mois Sans Tabac a pour objectif de créer une émulation collective visant à renforcer l'esprit d'équipe, en vue de renforcer les motivations à l'arrêt, sur une période de 1 mois, en novembre. Les études montrent en effet qu'au-delà de 28 jours, les signes désagréables de sevrage sont considérablement réduits, multipliant par 5 la chance de succès de la tentative d'arrêt.
Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ