Prévention spécialisée

 La mise en place des actions s'appuie sur les principes qui guident l'action de la prévention spécialisée :

  • Le support associatif : la mise en oeuvre d'une action de prévention spécialisée s'appuie sur des méthodes articulant la souplesse, la proximité, la réactivité, la relative autonomie. Le cadre associatif parait le mieux adapté à répondre à de telles exigences.
  • L'absence de mandat nominatif : à partir d'un mandat global sur un territoire défini, ce principe induit d'aller à la rencontre, sans identification à priori, des jeunes et des familles fragilisées. La relation s'inscrit progressivement dans une connaissance et une confiance mutuelles, à la mesure des temps partagés avec les éducateurs.
  • Le respect de l'anonymat et la libre adhésion : ce principe repose sur l'acceptation mutuelle d'une relation librement choisie. Ces principes s'accompagnent d'une exigence de discrétion qui garantit la crédibilité de la relation, la confidentialité nécessaire étayée par l'obligation au secret professionnel dans le cadre d'une mission d'aide sociale à l'enfance.
  • La non-institutionnalisation des activités : la prévention spécialisée peut être amenée à créer des réponses inexistantes dans le quartier ou la ville ; elle doit donc pouvoir s'adapter aux besoins et leurs évolutions, enrichir par son regard singulier l'adaptation des réponses. Elle élabore les relais nécessaires à la poursuite des actions qu'elle a initiées.
  • Le partenariat : la prévention spécialisée constitue un maillon de l'intervention socio-éducative. Les professionnels qui la composent ne peuvent agir seuls. Ils se doivent de travailler en réseau et en complémentarité avec d'autres professionnels mais aussi les personnes ressources intervenant au coeur des quartiers.
     

La Prévention Spécialisée trouve son origine dans l'ordonnance de 1958 sur les mineurs en danger, non délinquants. Un arrêté du 13 mai 1963 l'organise par la création d'un « comité national des clubs et équipes de prévention contre l'inadaptation sociale de la jeunesse initialement rattachée au Ministère de la Jeunesse et des Sports, la prévention spécialisée est ensuite mise sous la tutelle de celui de la Santé.

  • L'arrêté du 4 juillet 1972 et ses circulaires d'application qui inscrit la reconnaissance et le financement de la prévention spécialisée dans le champ de l'Aide Sociale à l'Enfance, dans le Code de l'Action Sociale et des Familles.
  • La loi du 2 janvier 2002 qui rénove l'Action Sociale et médico-sociale
  • L'ordonnance du 1er décembre 2005 qui place la Prévention Spécialisée dans la liste des Etablissements sociaux et médico-sociaux.
  • La loi de réforme de la Protection de l'Enfance du 5 mars 2007, qui fait de la prévention un axe majeur de la Protection de l'Enfance.


L'engagement individuel ou collectif dans les actions conduites à l'échelle de la structure mais aussi du territoire permet de montrer, combien la démarche de Prévention Spécialisée peut devenir un levier de la transformation au service d'un mieux vivre ensemble dans une cohérence d'acteurs.  
 
La richesse de l'intervention de nos équipes tient de professionnels qui s'attachent à revisiter le sens à donner à la notion des projets développés avec les usagers, en donnant une réelle place au parcours des jeunes, à leur parole, leurs envies, leurs capacités.
 
La mission de prévention spécialisée engagée par le Service d'Education en Milieu Naturel s'inscrit dans une logique de protection de l'enfance déléguée par le Conseil Départemental de la Moselle, cette mission tend dans le schéma départemental à couvrir les besoins de la jeunesse sur les quartiers prioritaires mais également sur un territoire élargi à une géographie rurale.

 

Notre rôle

  • Leur apporter des réponses adaptées à leur âge, à leurs besoins immédiats et à venir.
  • Les protéger en leur offrant un cadre de vie stable, rassurant et favorable à leur épanouissement.
  • Les éduquer en favorisant leur développement physique, affectif, intellectuel et social.
  • Les inscrire dans la vie locale en les scolarisant dans des établissements des alentours et en leur donnant accès aux activités culturelles, sportives et de loisirs.
  • Accompagner leurs parents afin de les aider à développer leurs compétences éducatives et à construire de nouvelles relations avec eux. Restaurer ainsi des conditions favorables pour que parents et enfants puissent à nouveau vivre ensemble.
     
 
 
En quelques chiffres...
 
4 832  personnes accueillies
5,2 M€ de budget
106  professionnels



 


















 



Afficher : Par carte Par liste
Tous
LAEP
  • Directrice : Sylvie GANDELOT-MILA
  • Directeur Adjoint : Jean-Marc BALDINGER
2 rue Place Frécot57000 METZ
Tél : 03 87 20 64 48
Plus
page 1 sur 2
Afficher
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ