Handicap

Morhange : en 2022, cap sur les grands travaux pour la Ville

Morhange : en 2022, cap sur les grands travaux pour la Ville

10 Janvier 2022
Après une année d'études, la Ville de Morhange va se lancer dans ses grands travaux en 2022. Le maire Christian Stinco dévoile les lignes directrices avec son équipe. La culture et le commerce seront également mis en valeur.
Bernard Treuvelot (premier adjoint), Christian Stinco (maire) et Malika Attou (communication) dévoilent les ambitions de Morhange pour 2022. Photo RL /Hubert GAMELON

2022, l'année du lancement des grands travaux à Morhange ? C'est l'objectif, comme l'explique le maire Christian Stinco , avec son équipe.
 

Après la réflexion, l'action
 

« Nous avons lancé les démarches administratives des projets en 2021, indique Christian Stinco. Cette année, nous allons donner les premiers coups de pioche. » L'équipe a fléché trois grandes dépenses sur le mandat, « pour environ 15 millions d'euros », calcule Bernard Treuvelot, le premier adjoint. Au programme : un complexe sportif neuf (5 millions d'euros, proche du stade), une modernisation des deux groupes scolaires (3 millions d'euros), la réfection du temple protestant « élément fort de notre patrimoine (1,5 million d'euros) », détaille le maire.

Puis viennent des investissements sur le centre socioculturel (350 000 euros), sur la zone de loisirs de l'étang de la Mutche ( de nouveau, après 2021 ), ou la végétalisation du cimetière. « Autant de projets qu'il faut étaler », reprend Christian Stinco. « Les démarches administratives sont complexes, ajoute Bernard Treuvelot. Une partie de ce travail de l'ombre a été accomplie l'an dernier. »

Les travaux sur le temple pourraient débuter en septembre. La rénovation de la toiture du centre socioculturel dès ce premier trimestre. Les travaux dans les écoles « au mieux » vers la fin de l'année.
 

Commerces : des « boutiques à l'essai »
 

Il n'y a pas de recettes miracles contre les cellules vides, même les grandes villes en souffrent. Morhange, 3 500 habitants, n'a pas retenu la solution d'un manager de ville. « C'est coûteux et les résultats ne sont pas probants », juge Christian Stinco. La municipalité mise en revanche sur une convention avec Alexis  : cet organisme identifie quel projet pourrait le mieux convenir pour chaque cellule vide, avec son vivier de commerçants en herbe, et un accompagnement financier sur le plan locatif. « Il n'y a pas une baguette magique, prévient Christian Stinco. Mais ils ont fait un travail intéressant sur d'autres communes lorraines. »
Bernard Treuvelot (premier adjoint), Christian Stinco (maire) et Malika Attou (communication) dévoilent les ambitions de Morhange pour 2022.
Photo RL /Hubert GAMELON
Article et photo paru dans le Républicain Lorrain le 06/01/2022

Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ