Handicap

  • L'Atelier des Talents à l'honneur dans le Républicain Lorrain
  • L'Atelier des Talents à l'honneur dans le Républicain Lorrain

L'Atelier des Talents à l'honneur dans le Républicain Lorrain

06 Mai 2019

L'Atelier des Talents au service de l'inclusion à Morhange

L'Atelier des talents de Morhange a organisé ses portes ouvertes. L'occasion de découvrir de plus près les activités et missions de cet ESAT qui accueille quelque 48 personnes en situation de handicap. Et ce, pour favoriser leur intégration et leur épanouissement.
 

 

Favoriser l'intégration, l'épanouissement et l'autonomie dans la vie sociale de personnes souffrant de handicap, telle est l'objectif de L'Atelier des Talents — anciennement nommé Les jardins de Morhange. Annexe de Metz située à Morhange, cet Établissement et service d'aide par le travail (ESAT) est implanté dans la commune depuis 1980. Il fait partie du pôle handicap du CMSEA (Comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes).
Qui accueille-t-elle ?

La structure accueille une population de 48 personnes, âgées de 20 ans révolus, dont le profil s'apparente à un déficit intellectuel ou à une évolution de maladies mentales. Ces travailleurs handicapés vivent dans leur famille ou en appartement autonome — avec un service de suivi à domicile. À l'instar de Laurent, d'Insming, sous curatelle, qui travaille pour le service sous-traitance. « Je suis dans le conditionnement, et je m'implique également dans la vie de l'ESAT puisque je fais partie du CVS », indique ce dernier. Goeffrey, 29 ans, en poste depuis 7 mois dans les espaces verts, « se plaît bien ici… Il y a une bonne entente avec l'encadrement et les collègues… », explique-t-il.

Quelles activités ?
Deux activités sont proposées à l'ESAT de Morhange :
- l'entretien des espaces verts, dont l'équipe est composée de 18 travailleurs handicapés et de trois moniteurs d'atelier. Elle est destinée à des particuliers (20 %), des entreprises (60 %) et des collectivités locales (20 %). Les principales prestations effectuées sont la tonte, la taille, le débroussaillage, le ramassage de feuilles, l'entretien de voirie, ainsi que la création de massifs, l'engazonnement et la pose de clôtures.
- la sous-traitance industrielle pour l'entreprise Rehau (transformateur de polymères dans les domaines du bâtiment, de l'automobile et de l'industrie au niveau mondial, NDLR). Une quinzaine d'ouvriers travaillent quotidiennement sur des prestations de découpage de profil en PVC, de conditionnement et de façonnage. Des formations (Conduite d'engins de chantier et Montage échafaudage et travail en hauteur) en lien avec cette activité sont réalisées à l'ESAT.
Ce dernier compte développer prochainement deux nouvelles activités : blanchisserie et hygiène et entretien des locaux.
Quelles missions ?

L'activité économique de l'ESAT offre une insertion professionnelle et sociale adaptée aux besoins des personnes handicapées adultes qui ne peuvent momentanément ou durablement travailler, ni dans les entreprises ordinaires, ni en entreprises adaptées, ni exercer une activité indépendante. Le volet production est donc un levier permettant le développement de la personne.
Des soutiens médico-sociaux et éducatifs sont également mis en place, avec pour vocation d'accroître l'épanouissement personnel des usagers en mettant en oeuvre ou en favorisant l'accès à des actions d'entretien des connaissances, de maintien des acquis scolaires et des actions éducatives d'accès à l'autonomie. Une équipe pluridisciplinaire intervient autour des thèmes suivants : groupe de parole, activités sportives-relaxation, nutrition et diététique, activités culturelles, sécurité du déplacement piéton, maintien des acquis scolaires.

Pourquoi ces portes ouvertes ?

« L'idée principale de cette journée était de mettre en avant le partenariat avec Rehau. Notre seconde volonté était de rendre visible nos activités afin d'être identifié comme acteur économique et social du territoire… », explique la direction de l'établissement.


L'une des deux activités proposées par l'Atelier des talents de Morhange est la sous-traitance industrielle. L'établissement a pour client principal l'entreprise Rehau. 
Photo RL
Textes Charles SIBILLE

Article du 02/05/2019
 

Retour sur l'interview de Florian Jeansen, chef de service de l'Atelier des Talents de Morhange

« Nous allons développer de nouvelles activités »
L'Atelier des Talents est-il aujourd'hui reconnu par les clients ?

« En 2012, lorsque j'ai repris la tête de l'établissement, il y avait déjà ces services de sous-traitance et d'entretien des espaces verts : notre volonté était de professionnaliser l'outil pour favoriser l'inclusion des personnes en situation de handicap, et capter de nouveaux clients. Ça a mis du temps pour que nous soyons reconnus pour notre sérieux, notre réactivité, mais aujourd'hui on ne manque pas de travail… C'est le plein-emploi pour nos salariés (entre les entreprises, les collectivités et les particuliers…) »

D'autres activités vont-elles être proposées aux salariés de l'Atelier des talents de Morhange ?

« L'idée est désormais de diversifier l'offre de services proposés par l'Atelier des Talents. Il y a eu un regroupement des structures en 2018 pour effectuer des économies d'échelle mais également pour offrir plus de polyvalence à nos employés… Hormis la sous-traitance pour l'entreprise Rehau, ainsi que les espaces verts, nous allons développer des activités de blanchisserie et d'entretien des locaux (qui existent déjà sur le site de Metz, NDLR). Notre volonté serait bien entendu d'embaucher plus de travailleurs handicapés, nous avons en effet la capacité d'accueillir 10 travailleurs supplémentaires. Nous espérons donc nous faire octroyer l'agrément nécessaire… »

Quels investissements ont récemment été effectués ?

« Nous avons fait de gros investissements ces derniers temps, avec une enveloppe de 10 millions d'euros destinés aux sites de Metz et Morhange. Nous allons donc être dans l'exploitation de l'outil durant quelque temps. Nous nous sommes notamment équipés d'une scie à butée numérique, d'une scie circulaire sur table ainsi que d'un quai de chargement déchargement au niveau de l'aire de stockage. »

Article et Photo du Républicain Lorrain paru le 2 mai 2019
Florian Jeansen,
chef de service de l'Atelier des Talents de Morhange

Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ