Handicap

  • L'IMPro de Morhange à l'honneur dans le Républicain Lorrain
  • L'IMPro de Morhange à l'honneur dans le Républicain Lorrain

L'IMPro de Morhange à l'honneur dans le Républicain Lorrain

10 Janvier 2020

Le lycée professionnel Paul-Dassenoy en voie de reconversion ?

 

Ses murs sont vides depuis 2014. Mais l'ancien lycée Paul-Dassenoy de Morhange s'apprête à retrouver une nouvelle vie. Une grande partie de l'IMPro de Morhange s'apprête à investir l'ex-établissement scolaire pour une période de vingt-quatre mois. D'autres projets sont en cours.

Un brouhaha étrange émane des murs. L'ancien lycée professionnel Paul-Dassenoy de Morhange sort de sa torpeur depuis quelques mois.

Les perceuses, pinceaux, etc., sont en action, car une grande partie de l'IMPro de Morhange s'apprête à investir l'ex-établissement scolaire pour une période de vingt-quatre mois. « Nous allons démarrer la réhabilitation de l'internat, explique Abdelali Fahime, le directeur général du CMSEA (Comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes) qui gère l'IMPro. Pendant les travaux, l'internat, les bureaux, etc., déménageront ici. »
 

Coup de jeune pour le bâtiment

La Région, propriétaire des lieux, a accepté de prêter cet ancien établissement scolaire à titre gratuit, en échange de travaux. « En 2016, les chaudières avaient été inondées, il y avait eu des infiltrations d'eau à tous les étages », livre Stéphane Gebler, directeur adjoint de l'IMPro. Un grand lifting est en cours pour permettre aux élèves d'être accueillis dans des conditions optimales d'ici à février. Plafonds, tapisseries, chauffage, fenêtres, espaces verts, etc. : un coup de jeune revigore peu à peu la bâtisse avec les concours des filières techniques de l'IMPro.
 

Créer des dynamiques sur le territoire

L'histoire aurait pu en rester là. Un déménagement provisoire et puis s'en va. Sauf que le CMSEA et l'association Aima (Agir, innover pour Morhange et ses alentours), appuyés par les collectivités territoriales (Région et Département), ont décidé de saisir cette opportunité pour aller plus loin. Ils projettent de créer, dans ces murs réhabilités, une nouvelle structure. « Il faut que ce bâtiment trouve une nouvelle destination qui profitera à Morhange et aux alentours », poursuivent Abdelali Fahime et Marie Tribout, conseillère régionale.

La déclaration est là. Prête. « La Région pourra vendre les lieux », précise Marie Tribout, qui a oeuvré au rapprochement entre le CMSEA et le conseil régional. Reste à utiliser ces vingt-quatre mois d'occupation à bon escient pour développer les concepts. Un prérequis est posé : la reconversion des lieux ne se fera pas sur une thématique monolithique (lire par ailleurs). « Nous pourrons également soutenir les projets développés ici, en actionnant divers leviers qui correspondent à nos compétences », assure la conseillère régionale. Claude Bitte, conseiller départemental et membre de l'association Aima, ne tient pas un autre discours : « Le Département est très intéressé par ce projet ». Pour tous les acteurs, un objectif en tête : être un catalyseur de dynamisme pour le territoire.
 

Quelles sont les forces mobilisées sur ce projet ?

●  Créé en 1950, le Comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes (CMSEA) est une association « sans but lucratif, indépendante de toutes structures confessionnelles ou idéologiques ». Reconnu d'utilité publique depuis 1996, le CMSEA a pour objectif de « sauvegarder et de promouvoir les possibilités d'accès à l'autonomie, à la dignité et à la solidarité pour les personnes en situation de vulnérabilité ». « Nous employons 1 100 collaborateurs répartis sur une cinquantaine d'établissements », précise Gilles Thepot, le président.

●  L'association Agir, innover pour Morhange et ses alentours (Aima) propose « des activités et des manifestations à destination de tous les âges, rassemble les familles autour de thématiques diverses (culturelles, ludiques, sportives, etc.).[…] Aima aspire à travailler selon les besoins des familles et en relation avec les autres associations et organismes morhangeois (et alentours), dans le souci permanent de complémentarité avec ses partenaires ».

●  Les collectivités territoriales : la Région et le Département, intéressés par le projet de reconversion de l'établissement, pourront accompagner et soutenir sa mise en place, chacun en fonction de ses compétences.
 

Morhange : la reconversion de l'ex-lycée Paul-Dassenoy devient réalité


Fermé en 2014, l'ancien lycée professionnel Paul-Dassenoy était devenu une friche à l'une des entrées de Morhange. Pourtant, à la faveur de travaux décrétés à l'IMPro de Morhange, le bâtiment s'apprête à reprendre vie, pour 24 mois au moins. De nombreux acteurs à son chevet souhaitent lui offrir un avenir durable. Le Comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes (CMSEA) a injecté 400 000 € pour la rénovation. Suivez la visite de chantier.

 

400 000 euros, c'est la somme investie par le CMSEA pour réhabiliter le lycée professionnel ...


400 000

En euros, c'est la somme investie par le CMSEA pour réhabiliter le lycée professionnel Paul-Dassenoy afin d'y installer provisoirement une grande partie des activités et de l'hébergement de l'IMPro.


Les acteurs du projet sont réunis. De gauche à droite : Christian Stinco (directeur de l'IMPro), Gilles Thepot (président du CMSEA), Claude Bitte (conseiller départemental), Stéphane Gebler (directeur adjoint de l'IMPro), Marie Tribout (conseillère régionale), Abdelali Fahime (directeur général du CMSEA), Bernard Treuvelot (administrateur Aima)

Articles et photos du Républicain Lorrain parru le 10/01/2020

Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ