Inclusion sociale

  • Des intervenantes sociales en commissariat et gendarmerie pour aider les victimes
  • Des intervenantes sociales en commissariat et gendarmerie pour aider les victimes

Des intervenantes sociales en commissariat et gendarmerie pour aider les victimes

14 Avril 2021
Travailleuses sociales au dispositif CMSEA-Espoir de Forbach, spécialisées dans l'accompagnement et la prévention des violences conjugales sur la Moselle-Est, Virginie Perbet et Sophia Matta interviennent en commissariat et gendarmerie. En complémentarité avec les forces de l'ordre, elles y offrent une aide et un suivi à toute personne en détresse.

« Nos permanences répondent à un réel besoin », indique Virginie Perbet. Travailleuse sociale, elle oeuvre depuis de nombreuses années dans l'accompagnement et la prévention des violences conjugales au sein du dispositif Espoir du CMSEA (Comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes) à Forbach. Depuis 2015, la professionnelle intervient en commissariat, et depuis 2017, en gendarmerie où elle joue un rôle d'écoute, de conseil et d'orientation vis-à-vis de toute personne en détresse, notamment les victimes de violences conjugales. Car si gendarmes et policiers savent judiciariser, ils n'ont bien souvent ni la formation ni le temps pour écouter et gérer les problèmes de ce public en souffrance. Contrairement aux intervenants sociaux, formés et outillés, pour prendre le relais sur le volet social et civil du plaignant.

« Les gens que je reçois me sont soit directement envoyés par les forces de l'ordre, soit par des partenaires. Moi-même, je vais contacter des personnes suite à une intervention à domicile de la police ou des gendarmes. » La mission de l'intervenante sociale : proposer son aide aux victimes perdues face à l'institution judiciaire. « Les femmes se demandent ‘'est-ce je vais entreprendre une démarche pénale ou pas contre mon mari ?''. Je suis là pour les guider dans leur cheminement. »

 

Les femmes se demandent ‘'est-ce je vais entreprendre une démarche pénale ou pas contre mon mari ?''. Je suis là pour les guider dans leur cheminement.

 Virginie Perbet. Travailleuse sociale au dispositif CMSEA-Espoir de Forbach.

Une deuxième intervenante depuis 2020

Depuis août 2020, Sophia Matta a rejoint Virginie Perbet. « Cette arrivée a permis d'augmenter les temps de permanences dans les lieux où j'intervenais déjà et d'en ouvrir une nouvelle à la brigade de gendarmerie de Folschviller en début d'année.  » Ce tiers-temps en plus permet une meilleure couverture du territoire. Virginie Perbet est désormais présente au commissariat de Forbach, à la gendarmerie de Behren-lès-Forbach et à la compagnie de Boulay-Moselle. Sa collègue intervient au commissariat de Freyming-Merlebach et dans les brigades de Farébersviller et Folschviller.

Ce partenariat entre les forces de l'ordre et le CMSEA-Espoir est rendu possible grâce à un cofinancement État-collectivités locales. « Il est important et croissant », se félicite Virginie Perbet, rappelant « l'engagement très fort » dans ce dossier de six intercommunalités de Moselle-Est ainsi que l'appui de Claude Dulamon, sous-préfet de Forbach-Boulay.

Dispositif CMSEA-Espoir : 1 rue des Moulins à Forbach ; tél. 03 87 84 83 29.

Article et Photo du Républicain Lorrain paru le 09/04/2021
Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ