Prévention spécialisée

Un chantier d’insertion pour rompre l’isolement des jeunes.

Un chantier d’insertion pour rompre l’isolement des jeunes.

19 Avril 2021
Six jeunes, sélectionnés par la Protection judiciaire de la jeunesse et l'équipe de prévention spécialisée du CMSEA, ont travaillé de lundi à jeudi à la réfection de chemins d'accès à des bâtiments d'habitation du quartier Cité de la forêt. Objectif : financer un séjour sportif dans les Vosges.

Manier la pelle et la truelle sans passer par une console de jeux, voilà une réalité (augmentée) qu'ont découverte au cours de la première semaine des vacances six jeunes, cela dans le cadre d'un chantier d'insertion. Objectif pour eux : financer un séjour sportif dans les Vosges au retour des beaux jours et de la liberté de circuler  ! En attendant, ils ont oeuvré dans le quartier Cité de la forêt pour rénover deux chemins composés de dallages qui mènent jusqu'aux immeubles d'habitation.

Ces ados et jeunes adultes ont été sélectionnés par les équipes d'éducateurs de la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse) et de l'équipe de prévention spécialisée du CMSEA (Comité mosellan de sauvegarde de l'enfance, de l'adolescence et des adultes).

Rompre l'isolement

C'est Sarreguemines Confluences habitat (SCH), propriétaire de ce groupe d'immeubles de 94 logements, qui a proposé ce chantier. Il est d'autant plus important qu'avec l'année de crise sanitaire qui vient de se dérouler, de nombreux jeunes sont sans solution d'insertion. « Cela concerne six jeunes, et cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu une telle collaboration entre la PJJ et l'équipe de prévention », se félicite Hocine Boutoubat, éducateur au sein de l'équipe de prévention.

"Ce sont souvent des mineurs qui sont inactifs depuis longtemps. […] L'objectif de ce chantier est aussi de les remobiliser sur leurs projets" Virgine Cornu, de la protection judiciaire de la jeunesse

« En raison de la crise sanitaire, nous avons dû faire des groupes restreints. Pendant le premier confinement, nous avons suivi les jeunes par visio en leur proposant des activités individuelles et différentes tâches à effectuer comme écrire des lettres de motivation et faire son CV », ajoute Virginie Cornu, de la PJJ.

Ce type de chantier aide aussi à donner une meilleure image du bailleur auprès des jeunes.


Sensibiliser aux coûts des dégradations

« Cette collaboration existe depuis de nombreuses années. Elle aide à sensibiliser les jeunes au fait de donner une meilleure image de leurs quartiers. Et ils constatent aussi de la difficulté de travailler, comme ici la maçonnerie. On espère aussi que par la suite, ils sensibilisent leurs amis aux coûts que peuvent entraîner les dégradations comme, par exemple, quand ils repeignent des tags sur des façades », explique Yan Sommen, responsable proximité à SCH.

Article et photos paru sur le Républicain Lorrain en date du 18/04/2021

Photo RL /Thierry NICOLAS

Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ