Handicap

Sensibiliser le public et déconstruire les idées reçues sur l’autisme

Sensibiliser le public et déconstruire les idées reçues sur l’autisme

06 Avril 2021
Pour la journée mondiale de l'autisme, le Dispositif d'accompagnement médico éducatif La Horgne a organisé l'opération « Tous en bleu ». Une marche avec un groupe de 11 élèves a permis de sensibiliser les passants rencontrés aux caractéristiques de l'autisme.

À l'occasion de la journée mondiale de l'autisme, le Dispositif d'accompagnement médico éducatif La Horgne a organisé l'opération « Tous en bleu ».
Afin de mettre les personnes porteuses de troubles du spectre de l'autisme (TSA) en lumière, une manifestation a été organisée. Au programme, un flashmob aux couleurs de l'autisme, le bleu, réunissant tous les élèves et professionnels de la structure.
Ensuite, une marche avec un groupe de 11 élèves a permis de sensibiliser les passants rencontrés aux caractéristiques de l'autisme. Pour certains, l'autisme est une maladie. Pour d'autres, le mot autiste est familier mais beaucoup ne savent pas l'expliquer. Cela reste encore peu connu pour le grand public, ou stigmatisé.
Une notion floue pour beaucoup
« Nous avons eu la chance de croiser trois personnes ayant travaillé dans le social, avec qui nous avons pu partager nos expériences, mais pour eux l'autisme reste flou. Ils ont toutefois conscience de la charge que cela peut représenter pour les familles. Toutefois, avec une ouverture d'esprit et un accompagnement adapté, chaque personne porteuse de TSA peut mettre en avant ses compétences et être épanoui au quotidien. Chacun d'entre nous a un rôle à jouer : éducateur, famille, accompagnant, proche, inconnu, tout en acceptant l'autre tel qu'il est, dans son entièreté et sans le juger », explique Paul Grunewald, qui encadrait les jeunes.
Cette journée aura donc permis un échange enrichissant et de déconstruire certaines idées reçues.
« Pour nous, professionnels, ces personnes porteuses de TSA ne sont pas ordinaires mais extraordinaires ». Et comme le souligne Brigitte Harrisson, « l'autisme n'est pas quelque chose que nous avons, c'est ce que nous sommes. Il fait partie de l'identité. Il faudrait guérir de quoi ? De soi ? »
 
Article du Républicain Lorrain paru le 03/04/2021
Retour
Partenaires
CDARSDDCSPJJEDUCATION NATIONALEMETZ